Comune di Sant’Agata del Bianco

Patrie de l’écrivain Saverio Strati, le bourg domine toute la côte ionienne, de Capo Spartivento à Punta Stilo. Sa fondation remonte à 1349 et jusqu’en 1783, ce fut un centre riche et florissant. Le terrible séisme qui l’a frappé a presque complètement détruit les traces de son passé. Parmi les éléments architectoniques ayant resisté aux nombreux séismes, à visiter absolument l’Eglise de Sant’Agata del Bianco et les ruines du Palais Ignazio Franco ayant appartenu au dernier baron de Sant’Agata, et qui conserve encore son portail du XVème siècle.
Encore bien vivante, la culture des « pezzare », des couvertures rustiques réalisées avec des morceaux de tissus, typiques de l’artisanat local.