Comune di Cimina

Située dans la locride, dans une vallée entre le Mont Tre Pizzi et le Mont Antoninello, sa naissance remonterait à la moitié du XVème siècle lorsque des Grecs et des Albanais d’origine chrétienne pourchassés par les Turcs s’y réfugièrent. Ancienne colonie grecque et byzantine, Cimina’, dont le nom vient du grec Kymina’, c’est-à-dire lieu où abonde le cumin sauvage, a subi également l’influence balkanique, comme en témoigne le produit local typique, le caciocavallo ; en effet, son ancêtre est le kakaval, un fromage filant produit encore aujourd’hui de la Macédoine aux îles de la mer Egée.
Actuellement, le « Caciocavallo de Cimina’ » figure parmi les produits DOP (dénomination d’origine protégée) de la Région Calabre et, depuis 2008, la municipalité lui a attribué une De.Co (Dénomination Communale). Objet des photographies de Oliviero Toscani, il est également considéré l’un des six symboles de la Slow Food.
En plus des beautés naturelles et paysagères, l’on peut admirer l’Eglise de San Nicola di Bari (Saint Nicolas de Bari), construite au XVIIème siècle et les nombreux moulins à eau, qui étaient autrefois la principale source de revenus pour les habitants de Cimina’.